PAFaS/PAJ : Les populations de quelques villages d’Adjohoun, outillées sur la facilitation d’accès à la justice

Après la cérémonie de lancement des séances de restitutions du projet PAFaS dans les localités de Houinsa, Kpatinsa, Sèkodji, Dékanmè et Sokpètinkon le mercredi 8 janvier 2020 dans l’arrondissement d’Akpadanou, 27 autres villages dans trois arrondissements de la commune d’Adjohoun ont été sensibilisés par l’équipe de terrain du projet PAFaS. Le Projet d’Appui à la Facilitation de l’accès des Populations Vulnérables aux Services Judiciaires (PAFaS) est financé par l’Union Européenne pour le compte du Projet d’Appui à la Justice (PAJ) au titre du 10ème Fond Européen de Développement (FED).
Du 9 au 16 janvier 2020 l’équipe de terrain du projet dans la commune d’Adjohoun Composée du Chargé du Secrétariat et de la Logistique (CSL), de l’Assistant Socio Juridique (ASJ) et du représentant de l’ONG AJDAC en présence des chefs villages ou quartiers et les agents de la police républicaine ont parcouru les arrondissements de Kodé, Gangban et Awonou à la rencontre des populations rurales.
La jouissance d’un droit débute par la connaissance de ce dernier et les mécanismes mis en place pour sa valorisation. Ainsi, ces séances de restitution qui s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre du projet PAFaS, et constituent une aubaine pour les populations de ces zones, surtout les femmes et les personnes vulnérables et marginalisées de s’informer et d’être orientées vers les instances judiciaires pour un accès équitable à une justice de qualité.
@ROC_PAFAS/PAJ
 
Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *