PAFAS/PAJ : les Séances de Restitution aux Populations de Parakou, Agbangnizoun et Adjohoun lancées

Faciliter l’accès des femmes, des personnes vulnérables et marginalisées à une justice de qualité, c’est la mission que s’est assigné le Projet d’Appui à la Facilitation de l’accès des Populations Vulnérables aux Services Judiciaires (PAFaS) dans les différents villages et quartiers de ville des communes de Parakou, Agbangnizoun et Adjohoun. Cette mission s’inscrit dans le cadre des séances de restitution du Projet PAFaS, financées par l’Union Européenne pour le compte du Projet d’Appui à la Justice (PAJ) au titre du 10ème Fond Européen de Développement (FED).
 
Lancée par le représentant de l’ONG ACDD appuyé par l’équipe de coordination du projet PAFaS en présence du Chef de village et ses conseillers dans le village de Tourou1 dans la commune de Parakou, le dimanche 5 janvier 2020, la cérémonie de lancement s’est poursuivie le 06 Janvier dans le village de Azankpanto dans la commune d’Agbangnizoun par le représentant de l’ONG GPAPM puis dans le village Houinsa dans la commune d’Adjohoun par le représentant de l’ONG AJDAC, toujours appuyé par l’équipe de coordination du projet.
 
En effet, c’est le marché de Tourou 1 à Parakou qui a accueilli l’événement le dimanche 5 janvier dernier. Femmes, enfants et hommes, tous, ont répondu présents à l’appel de l’équipe de coordination du projet PAFaS grâce à la mobilisation du chef du village ADJE Moumouni. « Toute personne peut faire recours à la justice et ce, à tout moment », tel est le message clé porté par le projet PAFaS pour cette séance co-animée en langue locale « Bariba » par Mireille FICO, Assistante Socio Juridique (ASJ) du projet PAFaS à Parakou et le représentant de l’ONG ACDD codemandeurs du projet avec la collaboration de la police républicaine de ladite commune.
Quant à Agbangnizoun le lundi 6 janvier 2020, c’est le village d’Azankpanto qui a eu l’honneur de recevoir les équipes du Projet PAFaS. Co-animé en langue locale « fon » par Marjolaine GODJA, ASJ du Projet à Agbangnizoun et le représentant de l’ONG GPAPM, l’objectif est resté le même, faciliter l’accès des populations aux services judiciaires par l’écoute, l’information, l’orientation et l’assistance. PAFaS veut amener les populations de ses milieux à travers cette séance, à mieux fréquenter les instances judiciaires, qui ne sont pas là pour leur causer de tort ni pour les emprisonnées mais bien au contraire, les aidées à renforcer leur relation de vivre ensemble.
 
Après le tour de Parakou et d’Agbangnizoun, l’équipe du projet PAFaS a mis le cap sur la troisième commune cible, celle d’Adjohoun. Ainsi, le mercredi 8 janvier 2020, le lancement de la séance de restitution sur l’accès des personnes vulnérables à une justice équitable s’est déroulé dans le village de Houinsa dans l’arrondissement d’Akpadanou, commune d’Adjohoun avec la collaboration des deux commissaires et des officiers de police de la commune, du représentant de l’ONG AJDAC et l’équipe de Coordination. La séance co-animé par Florent ADIGBONON, ASJ PAFaS à Adjohoun et le représentant de l’ONG AJDAC, il s’est agi prioritairement de faire comprendre aux populations que « Nul n’est au-dessus de la loi » pour répondre à la préoccupation d’une justice au service des riches et forts, et que « Nul n’a le droit de se rendre justice » pour inciter ces derniers à préférer se confier aux instances parajudiciaires et judiciaires en cas de problème pour ne pas être victime de leur propre agissement.
 
Enthousiaste et contente de l’information apportée par le Projet PAFaS, les populations de ces trois communes, en particulier les personnes vulnérables s’engagent à partager l’information puis à se rapprocher des différents bureaux du projet, présents dans chaque localité dans le besoin.
Notons que les séances de restitution du Projet d’Appui à la Facilitation de l’accès des Populations Vulnérables aux Services Judiciaires (PAFaS) se poursuivent simultanément dans chaque village des trois communes cibles du Projet au Bénin jusqu’au 30 Janvier 2020.
 
@ROC_PAFAS/PAJ
Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *