PAFAS/PAJ: SEANCE DE VULGARISATION DES OPJ, DES CHEFS CPS ET DES AGENTS DE SERVICES JUDICIAIRES

Quinze (15) jours après la validation du rapport de l’étude de référence sur les pratiques sociojuridiques effectuées, le cap a été mis sur la commune de Bohicon pour la vulgarisation dudit rapport. C’est la salle de conférence de Nifur hôtel de Bohicon qui a servi de cadre pour la séance de vulgarisation des OPJ, des chefs CPS et des agents de services judiciaires. Cette séance s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’Appui à la Facilitation de l’accès des populations vulnérables aux Services judiciaires (PAFaS), financé par l’Union Européenne pour le compte du Projet d’Appui à la Justice (PAJ) au titre du 10ème Fond Européen de Développement (FED).

 

Lancée par le Juge des Mineurs, Juge du 3ème cabinet des instructions, juge correctionnel au tribunal de première instance de Parakou, Richard AKODOSSI, cette séance a connu la participation d’une trentaine de cadre policière, judiciaires et ONG venues des communes cibles du projet, Parakou, Agbangnizoun et Adjohoun. Dans son mot de bienvenu, le Coordonnateur du projet, Sinclair FADONOUGBO, a remercié les autorités qui ont honoré la séance de leur présence malgré leurs multiples occupations. Il a également rappelé l’importance des Officiers de Police Judiciaire (OPJ), des chefs Centres de la Promotion Sociale (CPS) et les assistances socio-juridiques dans la vulgarisation des différentes recommandations et résultats.

Richard AKODOSSI, dans son allocution de lancement, a remercié les porteurs du projet PAFaS pour cette séance et l’Union Européenne pour avoir financé ce projet qui vient donner un coup de pouce aux actions des services judiciaires. La vulnérabilité selon lui, fait appel à la pauvreté, la marginalisation et l’exclusion. Il a par ailleurs invité les participants, acteurs du terrain à mettre en pratique les recommandations et résultats obtenus du rapport pour une réelle facilitation d’accès à la justice.

La séance, étant lancée, par le juge, la place est faite à la présentation des résultats et recommandations issus du rapport de l’étude de référence sur les pratiques sociojuridiques. Une présentation faite par Flora DODJINOU, responsable assistance suivi-juridique du projet PAFaS/PAJ, a permis au présidium de former des groupes de travail par commune.

Aux termes des recommandations de chaque groupe, mises en discussion publique par les rapporteurs, le coordonnateur a décliné les différentes actions du projet qui consistent en une convergence des synergies pour la facilitation de l’accès des populations vulnérables aux services judiciaires. Pour Alexis BOTON, représentant de la direction départementale des affaires sociales et de la microfinance du département des Collines, les actions dans le compte du projet PAFaS sont en parfaite adéquation avec celles de CPS sur le terrain. Il a suggéré que les actions aillent dans le sens d’une dénonciation des actes d’injustice dans nos différentes communes.

Soulignons que le Projet PAFaS est porté par l’ONG AJDAC avec une étroite collaboration de ONG ACDD et GPAPM.


@ROC_PAFAS/PAJ

#UE_FED
#PAJ
#PAFAS
#AJDAC_ONG

Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *