SEANCE DE VULGARISATION DES ELUS LOCAUX DE LA COMMUNE DE PARAKOU

Spread the love

Les résultats du rapport de l’étude de référence sur les pratiques sociojuridiques ont été portés vers la communauté à la base de Parakou. C’est la salle de conférence de l’hôtel le Bonheur de Parakou qui a servi de cadre le vendredi 22 novembre 2019 pour cette séance de vulgarisation d’une soixantaine d’élus locaux de chaque village de la commune de Parakou. La séance est inscrite dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’Appui à la Facilitation de l’accès des populations vulnérables aux Services judiciaires (PAFaS), financé par l’Union Européenne pour le compte du Projet d’Appui à la Justice (PAJ) au titre du 10ème Fond Européen de Développement (FED).


Dans son allocution, le Coordonnateur du projet, Sinclair FADONOUGBO, a remercié les élus locaux qui ont su honorer la séance de leur présence. La facilitation de l’accès des personnes vulnérables aux services judiciaires ne sera une réalité qu’avec les élus locaux de la commune. « Vous, les élus locaux, êtes en contact direct avec les personnes vulnérables : hommes, femmes, enfants et surtout les personnes handicapées. Ainsi donc, vous êtes les ambassadeurs, pour la connaissance des différents actes de violences dans vos quartiers et villages », a-t-il fait savoir.

 

La séance a été lancée par Razack HAMADOU, Chef du 1er Arrondissement de Parakou. Pour lui, le projet PAFaS est bien accueilli par les élus locaux. La séance de vulgarisation permettra à chaque élu local de briser le silence et de démystifier auprès des personnes vulnérables la notion préalable des services judiciaires dans leur commune. La séance, ainsi lancée, s’en est suivie la présentation des résultats issus du rapport de l’étude de référence sur les pratiques sociojuridiques effectuée dans la commune de Parakou par Flora DODJINOU, responsable assistance suivi-juridique du projet PAFaS/PAJ.

 

A l’issu de la présentation, les élus locaux ont entièrement adhéré à la cause commune : celle de porter l’information aux personnes vulnérables pour la connaissance et la dénonciation des violences qui leur sont faites. A cet effet, ils s’engagent à faire la restitution de cette séance à la communauté à la base.

 

Il faut rappeler que le Projet PAFaS est porté par l’ONG AJDAC avec une étroite collaboration de ONG ACDD et GPAPM

@ROC_PAFAS/PAJ
#UE_FED
#PAJ
#PAFAS
#AJDAC_ONG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *